Le blog de Joelle Fiss

  • MERCI

    « Je jure ou je promets solennellement :  de prendre pour seuls guides dans l’exercice de mes fonctions les intérêts de la République selon les lumières de ma conscience, de rester strictement attaché aux prescriptions de la constitution et de ne jamais perdre de vue que mes attributions ne sont qu’une délégation de la suprême autorité du peuple; d’observer tous les devoirs qu’impose notre union à la Confédération suisse et de maintenir l’honneur, l’indépendance et la prospérité de la patrie; de garder le secret sur toutes les informations que la loi ne me permet pas de divulguer. »

    Lire la suite

  • 8 raisons pourquoi faut-il voter NON à l’initiative populaire UDC « Le droit suisse au lieu de juges étrangers » 

    A lire l’initiative de l’UDC, l’on imagine des martiens envahir sans merci le droit helvétique. Stop à l’invasion des juges étrangers, notre civilisation va changer ! Or, voici 8 raisons pourquoi il faut voter NON à l’initiative populaire dite pour « l’autodétermination » et contre les juges étrangers :

    Lire la suite

  • Non, la sécurité n'est pas un droit "méchant" et les droits de l'homme "gentils"!

    Ce sont deux droits complémentaires, à maximiser. 

    Partout dans le monde, à travers différents regards et cultures, je constate que le discours politique a souvent tendance à opposer deux droits éminents : le droit à la sécurité et les droits de l’homme. Dans le registre des clichés populaires, la sécurité est un droit « méchant » et réaliste, alors que les droits de l’homme sont « gentils » et idéalistes. La sécurité ? Un cheval de bataille de la droite, tandis que les droits de l’homme sont défendus par la gauche. Nous sommes face à des visions qui polarisent. Souvent, l’on dépeint ces droits comme une équation à somme nulle. Au lieu d’appeler les politiques à créer un délicat équilibre, les libéraux-radicaux ont bien compris qu’il faut maximiser ces deux droits, et l’on peut s’en féliciter.

    Lire la suite