20/12/2017

Ma réponse libérale à la solidarité

helping.jpg

 

Récemment, j’ai écrit mon premier blog pour expliquer pourquoi je me présente au Grand Conseil. J’ai appelé à œuvrer pour une Genève « qui excelle partout : ses écoles et formations, ses services de santé, sa place financière, son statut international, sa mobilité, son logement, ses loisirs ».

La toute première réaction à mon blog apparaît sur mon écran. Le commentaire est le suivant :

« En tant que Genevoise uniquement, ayant toujours vécu et payé mes impôts à Genève, sans argent caché à droite ou à gauche, ni au bénéfice d'une aide sociale, avec une fille genevoise handicapée donc sans le moindre intérêt pour le PLR (ni pour les autres partis il faut le reconnaître), et me fichant totalement que la petite Genève excelle dans tous les domaines et soit mondialement réputée mais souhaitant simplement qu'elle redevienne la petite ville sympathique, pas surpeuplée et sans dette qu'elle était il y a une quarantaine d'années (et oui, contrairement à vous, je suis modeste), je ne voterai pas pour vous. »

 J’ai senti que j’avais froissé, même blessé, cette lectrice. Mon ambition pour Genève a été perçue comme de l’arrogance. Pour cette lectrice, personne ne s’intéresse au sort des enfants en situation de handicap. Ce commentaire incarne un sentiment fort qu’il importe d’écouter.

 

 

Lire la suite

20:30 Écrit par Joelle Fiss dans Air du temps, Genève, Grand Conseil | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |