Non, M. Zemmour, le référendum suisse ne s'exporte pas!

Lors de sa visite récente à Genève, Eric Zemmour a proposé de lancer des référendums en France, en louant le modèle helvétique  de la démocratie directe.  Or, il a une profonde méconnaissance de la Suisse. Gouverner par référendum en France? Impossible!

 
  • La démocratie directe est un processus historique lent, émanant d’un État décentralisé, un petit territoire entouré de puissances, composée de langues, traditions et cultures multiples.
  • En Suisse, on accepte de perdre, et on tourne la page. C’est parce qu’on est tout le temps en campagne politique (pour le prochain référendum) et notre société civile est vivante, vocale, omniprésente.
  • Les référendums ne marchent nul part ailleurs. Par exemple, dans l’UE, ils réflètent surtout le mécontentement de la population envers leurs gouvernements. C’est un sondage d’opinion, pas un instrument de gouvernance.
  • Zemmour a évoqué dans la presse suisse le paradigme d’ ”élites contre le peuple“. Or en Suisse, on n’a PAS d’élites! Non seulement, la collégialité dépasse le pouvoir, mais l’élu (e), c’est vous et moi.
 
 

Commentaires

  • Permettez-moi, Madame, de ne pas être d'accord avec vous. Il suffit d'y créer des cantons, et y instaurer deux chambres comme en Suisse (Conseil National --- qui représente le peuple--- et Conseil des États --qui représente les cantons---) et d'y instaurer un droit de référendum.

  • "Or en Suisse, on n’a PAS d’élites!"

    Vous voilà bien mal renseignée chère Madame, ou le faites-vous exprès? Je vous prie de consulter TOUS les commentaires numérotés (dès le numéro 4) de Mermaid dans le billet suivant pour vous tenir au courant de la réalité:

    https://blogres.blog.tdg.ch/archive/2021/11/06/complotiste-l-archeveque-318379.html

  • Bonsoir Mme Fiss, permettez-moi,

    Ci -joint la base de données des élites suisses de l’Observatoire des élites suisses

    https://www2.unil.ch/elitessuisses/index.php?page=accueil

    sous l'onglet blog, quelques articles intéressants
    ABE

  • "Or, il a une profonde méconnaissance de la Suisse. Gouverner par référendum en France? Impossible!"

    "En Suisse, on accepte de perdre, et on tourne la page. "


    Sérieusement Madame Fiss, il y a méprise.

    En prenant la Suisse et les suisses pour des losers, ce n'est pas la méconnaissance de Zemmour que vous démontrez.

  • Il y a des référendums possibles en France, Charles de Gaulle l'a appris à ses dépens. Il est assez extraordinaire que le "mariage pour tous", qui demande beaucoup à l'accord de la population en général, n'ait pas suivi cette procédure et ait été imposé par une petite bande d'oligarques. Il est fort probable que ce droit aurait été accepté par une majorité populaire...
    De même, la re-configuration des régions. Imagine-t-on en Suisse que l'Auvergne soit réunie par un simple coup de crayon à Rhône-Alpes sans consultation populaire, sachant que le nouveau centre régional à Clermont-Ferrand venait d'être construit pour cent millions d'euros ?
    De même, les critiques des femmes suisses sur le fait que le droit de vote ne leur a été accordé qu'en 1971. Oui, mais c'était par le fait du corps électoral en état de le faire selon la Constitution suisse : les hommes. En France, c'est le Général de Gaulle qui en a décidé...
    En un mot comme en cent, les politiques français sont trop frileux : ils ne font pas confiance à leur propre peuple.

  • Le problème du référendum c'est de répondre à la question posée . Or trop souvent les votants penseraient plus à qui a posé la question qu'à la question elle-même (typiquement en FRANCE) donc la réponse n'est PAS reliée réellement à la question !

  • Je vois que les mouches continuent en masse à s'agiter au tour des excréments, zemmour a le tors de faire un bilan exact de ce qu'est la France aujourd'hui, normal que cela ne plaise pas à tous ceux qu mentent au peuple de France depuis 50 ans! Pour ce qui est des référendums, les désirs du peuple suisse ne sont pas plus respectés que les désirs du peuple de France! La Suisse n'est un exemple qu'en matière de collaboration avec les dictateurs et les mafieux! Nous avons des esclaves dans nos rues (mendiants et prostituées), et aucune femmes de gauche ne le dénonce! melechon se balade avec la vareuse de staline et de mao, bel exemple de futur dictature de gauche, une de plus!

Les commentaires sont fermés.